"Une belle Manon épanouie, telle une petite Marylyn Monroe, Elena Vassilieva (élève d'Elisabeth Schwarzkopf), à la voix pleine, naive, pigeonnante, déliceusement ouverte, qui plane au dessus de sa destinée."
Avril 1984 - Critiques du Monde
Boulevard Solitude - Henze


"Grande performance vocale d'Elena Vassilieva dans ce Rapt de Perséphone, avec un très long et très périlleux monologue. Elle rend très bien l'idée de l'idéal non négociable."
Janvier 1986 - Nancy
Le Rapt de Perséphone


Ce contenu nécessite Flash Player et que le navigateur web accepte Javascript (vérifier dans le options du navigateur si il n'est pas desactivé).